Vous êtes ici : Accueil > Disciplines et EPI > La route du rhum avec Claire PRUVOT > Rencontre avec la navigatrice Claire Pruvot.
Publié : 4 octobre

Route du rhum avec Claire PRUVOT

Rencontre avec la navigatrice Claire Pruvot.

La Route du Rhum à L’Immaculée

Rencontre avec la navigatrice Claire Pruvot.

Au collège, le 26 septembre, nous avons rencontré Claire Pruvot avec quatre classes de troisième, Mesdames Descamps, Esnault, Kristofic et Monsieur Robert.
Claire est navigatrice et va participer à la « Route du Rhum » course transatlantique. Son parcours pourrait être d’environ dix-huit jours. Le départ de la course se fera le 04 novembre de Saint-Malo et l’arrivée aura lieu en Guadeloupe.
Le but de cette rencontre a été de nous faire découvrir sa passion, mais aussi de suivre son trajet et … qu’elle gagne la course !!!

Les 6èmes R

Impressions des 3èmes

« J’admire son courage à mener un projet aussi vaste, monter un budget, trouver des sponsors, quelque soit son résultat elle a toute mon admiration ! » (TL)

« Très courageux de faire la traversée de l’Atlantique, mais je suis admirative qu’elle fasse aussi le retour. » (LB)

« C’est quand même une grande distance de traverser l’Atlantique. Elle va être toute seule sur son bateau, au milieu de la mer, elle ne connaît pas encore la météo. » (SLR)

« Une condition physique irréprochable est exigée, un bon matériel et surtout de l’argent. Pratiquant aussi la voile, j’ai trouvé que c’était un très beau projet. » (MV)

« Je suis maintenant conscient que ce n’est pas facile et qu’on doit surmonter beaucoup d’épreuves. » (FG)
« J’ai trouvé que c’était très sympa qu’elle vienne nous rencontrer alors qu’elle est en pleine préparation. » (JB)

« Ce n’est pas tous les jours qu’on rencontre une skippeuse… On n’en parle pas beaucoup, mais pourtant ça vaut vraiment le détour ». (MS)

« J’ai apprécié qu’elle nous parle de sa passion. Il faut qu’elle vive son rêve. Bonne route et bonne chance ! ». (LA)

« Elle a parfaitement décrit le projet de la Route du Rhum en passant par le prix, l’alimentation, les difficultés d’être en solitaire. » (CG)

« Elle est passionnée et ça se sent. Ça donne envie de la soutenir » (AG)

« Je suis impressionné par son palmarès (deux fois championne du monde en féminin). Il faut beaucoup d’argent pour cette passion. Alors soutenons-la ! sur Kiss Kiss Bank Bank ! » (MD)

« Elle a pu nous partager son quotidien, quand elle est en mer. J’ai découvert ce qu’il faut faire pour préparer une course comme celle-là ». (SG)

« Elle m’a donné envie de faire de la voile » (EV)

« Je trouve qu’elle a énormément de courage de vouloir partir 18 jours, seule en mer. » (LL)

« Elle nous a donné envie de suivre sa course et je lui souhaite bonne chance. » (AT)

« On est tous avec toi ! » (GG)

« Ce qui m’a frappé c’est le nombre de jours à passer sur un bateau (18) et le nombre d’heures (4h environ sur 24h pour les premiers jours). »
(JL)

« Ce qui m’a surpris c’est la première semaine sans vraiment se laver et le prix de la carte satellite pour les appels et la météo… J’espère qu’elle récoltera assez de fonds pour pouvoir revenir en cargo. » (HL)

« Elles ne sont que trois filles dans sa catégorie ! »
(AD)

« Elles sont très peu de femmes à concourir, c’est très impressionnant. »
(ND)

« Le témoignage de Claire Pruvot donne envie de partir à l’aventure sur un bateau » (TF)

« Cela m’a impressionnée de savoir qu’elle allait parcourir 7000 km en solitaire ! »
(PU)

« J’ai été très étonné quand elle nous a dit qu’il y avait 8 voiles sur son bateau et que la grande voile pesait 80 kg. » (TM)